Résumé du salon de la photo 2015.

 

 

 

Le salon de la photo 2015 s'est tenu du jeudi 5 au lundi 9 novembre à la porte de Versailles à Paris. L’occasion de rencontrer tous les acteurs du marché. Voici mon Best Of de A à Z !



Canon.

L'EOS-1D X et le nouveau 400 mm f/4.

La nouvelle imprimante professionnelle Pixma Pro 1 à 12 encres.


La plus récente des nouveautés de Canon exposée est l'imprimante Pixma Pro 1, malgré sa taille assez impressionnante, elle est destinée aux particuliers et fonctionne avec pas moins de 12 cartouches d'encres dont 5 dédiées au noir et blanc !

J'ai ensuite fait un peu de musculation en prenant en main le second objectif de la gamme DO de Canon. En effet, malgré que ce 400 mm f/4 soit équipé de lentilles de hautes technologies rendant l'ensemble plus compact et léger que l'ancienne génération, il pèse encore un peu plus de 2 kilos. Associé à un 1D X de plus de 1,3 kilo, on a vite mal au bras.

L'EOS-1D X et le 600 mm f/4.

Le nouveau reflex EOS 5DSR ainsi que le nouveau 11-24 mm f/4.


J'ai aussi pu prendre en main le 5DSR, le nouveau reflex professionnel de Canon taillé pour le studio avec l’impressionnant 11-24 mm f/4, l'objectif est très volumineux (plus de 1 kilo). Il attire les regards avec sa lentille frontale bombée et très sphérique ainsi que son diamètre de plus de 8 cm tout de même. Cette objectif, en plus d’être très imposant, est une arme redoutable pour la photo d'architecture ou encore la photo d'intérieur !

Leica.


La récente annonce de Leica: le SL.

Sur le stand Leica, on pouvait admirer la nouvelle création de la vénérable marque allemande, le Leica SL (type 601). Cet hybride (COI) 24 x 36 est une fusion entre feu la gamme de reflex R (c'est un descendant de mon Leicaflex !) et un hybride high-tech (comme la gamme Sony a7). Son design divise. Si sa face avant tranche avec le reste de la gamme avec la présence d'une grande poignée, sa face arrière est plus classique, dans le pur style Leica: c'est épuré, sobre et sans inscription. De plus, le SL est équipé d'un objectif zoom avec autofocus, ce qui est quasiment inédit chez Leica.

Cet hybride (qui n'a rien de compact) très haut de gamme remplit de technologies à un prix: plus de 10.000 € pour l'ensemble boitier et 24-90 mm f/2.8-4 !



Lensbaby (digixo.com).


Le Velvet 56mm f/1.6 monté sur mon Sony a6000.

Sur le stand digixo.com, j'ai découvert un nouveau fabriquant d'objectif: Lensbaby. Cette marque est spécialisée dans les objectifs dit "créatifs", produisant, notamment, des effets miniature. Un point fort, leurs objectifs sont disponibles avec de très nombreuses montures: Canon EF, Nikon F, Micro 4/3, Sony A, Sony E, Fuji X, Pentax K et Samsung NX.

J'ai testé leur dernière création, le Velvet 56 mm f/1;6, un objectif polyvalent car il dispose à la fois d'une grande ouverture ainsi qu'un mode macro. Revers de la médaille, la bague de mise au point n'a pas de revêtement et l'objectif n'a pas d'autofocus. Au final, ce Velvet est un objectif original car il produit des bokeh doux et un effet rétro.



Les drones.

Le drone professionnel proposé par Yuneec.

Les drones compacts de chez PNJ.


Quoique discret les drones étaient tout de même présents, du mini pour les particuliers au géant à 6 rotors pour les professionnels. Car il est vrai que les drones sont devenus de véritables partenaires pour la réalisation de vidéos époustouflantes, notamment dans des lieux où les hélicoptères ne peuvent voler. 



Les Numériques/Focus Numérique.

De gauche à droite: Céline Nebor, Arthur Azoulay et Bruno Labarbère (le mangeur de délichoc !) .

Le labo de tests de la qualité d'image des appareils photo.


Sur le salon, j'ai pu rencontrer les rédactions de la section photo du site Les Numériques (un des plus gros sites de tests d'high-tech) ainsi que celle de Focus Numérique. L’occasion de découvrir la façon dont les tests sont réalisés, de connaitre des anecdotes sur la rédaction ainsi que de pouvoir discuter avec des experts du marché de la photo. Tous ça dans une bonne ambiance amicale ! J'ai même pu récupérer des lunettes Les Numériques ainsi que des petits pins sympas !




Nikon.

Le nouveau 300 mm f/4.

L'animation photo à 360 degrés.


Chez Nikon, j'ai pu prendre en main le nouveau 300 mm f/4. Ce téléobjectif est le premier de la gamme Nikkor F à se doter d'une lentille de Fresnel. Cette lentille permet de réduire le poids et la taille de l'objectif. Le résultat est assez impressionnant, l'objectif est très compact (un peu plus de 14 cm de long) et il pèse seulement 755 grammes ! On est ici face a une belle prouesse technique qui est appelée à se démocratiser ! 

Sur le stand Nikon, on pouvait aussi se faire photographier à 360 degrés grâce à pas moins de 50 reflex D800 !



Panasonic.

Le nouvel hybride (COI) GX8.

Le bridge FZ-1000.


Chez Panasonic, on joue la très bonne carte du ras-de-marée de technologies. Cette stratégie est incarnée par le surprenant GX8: viseur électronique orientable à 90 degrés, vidéo 4K, stabilisation 6 axes, tropicalisation, finition haut de gamme, écran tactile orientable sur rotule, allure experte... 

Panasonic mettait aussi en avant la fonction "photo 4K" présente dans ses derniers modèles filmant en 4K (dont le GX8) et qui permet d'obtenir une cadence en rafale impressionnante de 30 images par seconde !

 

Sony.

L'Alpha 68 annoncé sur le salon.

Le nouveau RX1R II.


Fait assez rare pour le signaler, un constructeur a annoncé un nouveau model à l’occasion du salon de la photo. Ce constructeur, c'est Sony qui, par la même occasion, ressuscite sa gamme de SLT que je croyais déjà enterrée. Voici donc l'Alpha 68, un reflex APS-C expert avec viseur électronique (donc pas un reflex mais pas non plus un hybride !), le dernier (née) de l'étonnante gamme A de Sony.

Autre nouveauté sur le stand Sony, le nouveau compact expert 24 x 36, le RX1R II. Il hérite du capteur de 43 mpx  et de l'autofocus de 399 points du vaisseau amiral de Sony, l'Alpha 7R II ainsi que d'un viseur électronique de 2,4 mpx. Côté optique, il dispose d'un 35 mm f/2.

Le 500 mm f/4 monté sur un Alpha 99.

L'hybride Alpha 7S paré pou la vidéo !


L'hybride Alpha 7 II que j'ai pu testé avec ici le 70-200 mm f/4.

Image que j'ai prise durant la session de test avec l'Alpha 7 II et le 70-200 mm f/4.

138 mm, 100 ISO, f/4, 1/125.


J'ai aussi pu tester la gamme A7 (24 x 36 hybride) pendant un demi-heur avec Christophe Brachet, un photographe professionnel de plateau et ambassadeur Sony. Plus précisément, j'ai testé l'Alpha 7 II avec un 24-70 mm f/4 et un 70-200 mm f/4. J'ai vraiment aimé l'A 7 II, la prise en main est très bonne, l'interface est très professionnelle et complète et la qualité d'image est au rendez-vous ! 

Zeiss.

Une photo que j'ai prise avec mon Sony a6000 et le Loxia 50 mm f/2.

100 ISO, f/2, 1/125 s.

Le Loxia 50 mm f/2.


En terme d'excellence, on peut comparer Zeiss à Leica, d'ailleurs le deux entreprises sont d'origine allemande puisque Zeiss est germano-japonaise (allier à Sony). Zeiss est spécialisé dans les objectifs très haut de gamme et j'ai pu tester plusieurs de leurs créations. J'ai commencé par tester le Touit 12 mm f/2.8, un très joli ultra grand angle, et le Loxia 50 mm f/2.

Mais ça c'était avant le Touit 50 mm f/2.8...

Photo que j'ai prise avec le Touit 50 mm f/2.8.

100 ISO, f/2.8, 1/125 s.

La dream team: mon Sony a6000 et le Touit 50 mm f/2.8 !


Le Touit 50 mm f/2.8 est pour moi un objectif exceptionnel: une qualité de construction exemplaire, un design sublime, 14 lentilles en 11 groupes, une qualité de piqué extrêmement élevée, un poids plume (290 g) et un mode macro hallucinant avec un rapport de reproduction de 1:1 !

C'est plus qu'un objectif, c'est une véritable oeuvre d'art ! Si je devais retenir un élément de ce salon de la photo 2015 ce serait le test du Touit 50 mm f/2.8.

Si vous voulez m'offrir quelque chose pour Nöel, maintenant vous savez quoi choisir ;)




Écrire commentaire

Commentaires : 0